Le devoir de mémoire 7/52

Sarah

new pas

Pour ceux qui ne connaissent pas (quatrième de couverture):

« Paris, juillet 1942: Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.

Paris, mai 2002: Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie va changer à jamais. »

Ma note: 9/10

Mon avis: Je suis toujours sous le coup de cette lecture, sans voix et bouleversée. Ce livre est magnifique et réveille le devoir de mémoire. Tout au long de l’histoire j’ai vraiment pu vivre ce qu’il se passait. Bien qu’une bonne partie du livre soit romancé et qu’il ne s’agisse pas d’une histoire vraie, l’histoire de Sarah paraît réaliste. La fin laisse tellement de place à l’interprétation que j’ai adoré. Les mots ne suffisent pas à exprimer ce que j’ai ressenti. Lisez ce livre et vous en ressortirez différente, changée!

Extrait de la page 100: « Elle suivit ses parents au-delà de portes de fil de fer barbelés, encadrés par des gardes sévères portant des fusils. Puis elle aperçut les rangées de baraquements sombres. L’endroit était lugubre et tous ses espoirs disparurent. Elle se blottit contre sa mère. »

Mr Zombie et Mme Vivante

warm

Pour ceux qui ne connaissent pas (quatrième de couverture):

« R est un zombie. Il n’a pas de nom, pas de souvenirs, pas de pouls. Mais il rêve. Dans les ruines d’une ville dévastée, R rencontre Julie. Elle est vivante, palpitante. C’est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Et sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. C’est le début d’une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse.

Ca n’était jamais arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts.

Il veut respirer de nouveau, il veut vivre, et Julie va l’aider. Mais leur Monde ne se laissera pas transformer sans combattre. »

Ma note: 4/10

Mon avis: J’ai été très loin d’être importée par cette romance. Le livre est brouillon, il faut savoir dans les souvenirs de qui on se trouve à chaque paragraphe… Les souvenirs ne sont jamais complets, on reste sur notre faim… Je n’ai pas accroché, j’ai trouvé des longueurs, je m’y suis perdue et la fin m’a vraiment déçue car tout semble tellement simple. Bref, un livre à lire si vous aimez les zombie et que vous souhaitez voir le point de vue d’un zombie (ce qui est super original) mais sinon passez votre chemin.

Extrait de la page 100: « L’un d’eux fait un pas en avant et s’arrête devant moi, à quelques centimètres de mon visage. Aucun souffle ne sort de sa bouche vide, mais je perçois un faible bourdonnement émanant de ses os, un son qu’on ne trouve pas chez moi ou chez M, ni d’ailleurs chez aucun Charnu. »

L’Armée oubliée 6/52

armée

new pas

Pour ceux qui ne connaissent pas (quatrième de couverture):

« Le Docteur et Amy font face à un nouvel ennemi: les Vykoïdes. Armés jusqu’aux dents, ces terribles guerriers sont bien décidés à asservir l’humanité. Et lorsque Manhattan se retrouve isolé du reste du monde par un champ de force, Amy a vingt-quatre heures pour trouver le Docteur, sauver la ville… et peut-être le monde. »

Ma note: 8/10

Mon avis: Comme toujours, quel bonheur de retrouver le Docteur 🙂 Pour ceux qui ne connaissent pas le Docteur, il s’agit du dernier seigneur du temps. Il voyage dans le temps et l’espace dans son TARDIS accompagné très souvent par une charmante jeune personne. Dans ce nouvel opus, il doit faire face à une menace de petite taille mais toujours très efficace qui a attendu depuis des siècles le moment opportun pour attaquer la Terre. Si vous n’aimez pas la science fiction et que vous préférez les romans encrés dans le quotidien alors, ce livre n’est pas fait pour vous. C’est loufoque mais au combien divertissant. Cette fois, heureusement qu’Amy (« l’assistante » du docteur) est présente car ce dernier va être enlevé par les vykoïdes. Ce que j’aime dans les romans du Docteur c’est que l’on s’évade très facilement. L’écriture est assez simple, il ne s’agit pas de grande littérature mais quel bonheur.

Extrait de la page 100: « De la même façon qu’il avait fait exploser l’huile des charnières de la porte du zoo, le Docteur visa de son tournevis l’endroit où les oreilles du mammouth s’attachaient à sa tête. Un étrange bourdonnement emplit l’air, puis les entrailles mécaniques du mammouth se mirent à vibrer, et sa fourrure ondula comme celle d’un chat sous un sèche-cheveux. »

Wake 5/52

wake

new pas

Pour ceux qui ne connaissent pas (quatrième de couverture):

« Quand les autres s’endorment et plongent dans leurs rêves, le cauchemar de Janie commence.

De quoi sont faits nos rêves? Que se passerait-il si quelqu’un pouvait entrer dans ces histoires folles qui agitent nos nuits?

Depuis qu’elle a cinq ans, Janie Hannagan porte un lourd secret: quand les autres s’endorment près d’elle, elle perd connaissance pour être entraînée dans leurs songes. Témoin de leurs terreurs nocturnes, elle voudrait les aider, mais comment faire?

En ce confiant à Cabel, Janie croit trouver l’âme soeur et espère sortir de sa solitude. Mais ses rêves à lui se révèlent si troubles et inquétants qu’elle prend peur… A-t-elle fait le bon choix en choisissant ce garçon-là? « 

Ma note: 7/10

Mon avis: J’ai englouti ce livre. Alors, certes, il s’agit d’un livre jeunesse écrit simplement et en gros caractères 🙂 Mais j’ai aimé l’idée originale selon laquelle des personnes peuvent intervenir dans nos rêves. J’ai pu lire que quelques personnes trouvaient ce roman peu crédible. N’est-ce pas là justement un des buts de la littérature, nous faire rêver? Alors certes, l’histoire de ces deux adolescents nous semble folle chacun venant de famille dysfonctionnelle. Toutefois,  j’ai été touchée par ces deux adolescents (Janie et Cabel) qui sont en marge de la société et par leur relation naissante. J’ai hâte de lire la suite afin de connaître l’étendue du pouvoir de Janie.

Extrait de la page 100: « D’abord, je perds la vue. Je ne peux plus rien voir autour de moi. Je suis piégée. S’il s’agit d’un cauchemar je commence à trembler et mes doigts s’engourdissent. Puis mes pieds. Plus le cauchemar est horrible, plus je suis paralysée. »